Retrouvez ici les termes de couture les plus employés pour bien démarrer vos projets !

Assembler : accoler 2 tissus en les épinglant ensemble et piquer

Au pli / sur la pliure : plier le tissu en deux endroit contre endroit, poser le patron sur la pliure du tissu pour l’obtenir en symétrie

Bâtir : coudre provisoirement à grands points les parties d’un ouvrage, avec un fil et une aiguille, de façon à les maintenir en place avant la couture définitive

Bord brut : bord coupé du tissu

Biais : ruban coupé dans la diagonale du tissu, utilisé principalement pour les finitions d’un ouvrage

Ciseaux de brodeuse : paire de ciseaux dédiée aux fils très fins pour les ouvrages délicats (je m’en sers pour couper les fils de couture)

Ciseaux de coupe (ou ciseaux de tailleur) : paire de ciseaux spéciale pour couper le tissu. Prévoir une autre paire de ciseaux (ciseaux à papier) pour tous les autres travaux

Ciseaux cranteur : pour couper le bord du tissu en zigzag, certains tissus s’effilochent moins avec les bords crantés, il n’y a alors pas besoin de surfiler les bords

Cranter : avec la pointe des ciseaux, faire de petites entailles, simples ou en V, sur le bord du tissu, dans les marges de couture. Cela permet de donner une jolie finition à votre ouvrage une fois retourné sur l’endroit

Découd-vite : outil très utile avec une pointe que l’on pousse sous les points et une petite lame acérée qui coupe les fils. On l’utilise pour défaire rapidement les coutures et pour tailler les boutonnières cousues à la machine

Dégarnir : dégager l’excédent de tissu, en particulier dans les angles, pour obtenir au moment de retourner le tissu, un angle bien pointu

Droit fil : c’est le sens de la lisière. On coupe le tissu dans le droit fil pour éviter qu’il ne se déforme

Endroit contre endroit : on pose les tissus à coudre l’un sur l’autre, côté imprimé (ou extérieur) l’un contre l’autre. La couture est effectuée sur l’envers du tissu

Entoiler : on entoile un tissu pour le rigidifier, lui donner du maintien ou le solidifier. Pour cela, on utilise un morceau de toile ou de tissu plus ou moins rigide que l’on thermocolle au fer à repasser ou que l’on coud sur la partie de tissu concerné

Ouvrir une couture : séparer les marges d’une couture à l’aide du fer à repasser, en les aplatissant d’une part et d’autre de celle-ci

Passepoil : cordon fin recouvert d’un ruban ou d’un biais, utilisé pour border certaines coutures

Pattemouille : tissu humide (coton blanc de préférence) que l’on pose sur l’ouvrage à repasser. S’utilise pour repasser à la vapeur les tissus délicats

Piquer : coudre à la machine, généralement au point droit

Point d’arrêt : sert à arrêter les fils au début et à la fin d’une couture afin que les piqûres ne se défassent pas. Faire quelques points en marche arrière, puis en marche avant

Surfiler : coudre le bord du tissu pour qu’il ne s’effiloche pas. Le point fréquemment utilisé à la machine est le point zig zag. Si vous avez une surjeteuse, les finitions seront de meilleures qualités

Surpiquer : coudre au point droit sur l’endroit du tissu afin de réaliser une jolie finition ou de renforcer une couture

Valeur de couture / marge de couture  : partie du tissu comprise entre la couture et le bord brut du tissu. Elle varie en fonction des indications du patron

Articles qui pourraient vous intéresser

X